Chapter: Chapitre 24 – Règles applicables au mineur

01. La mitsva d’éducation

C’est une mitsva toranique que d’enseigner la Torah aux enfants, comme il est dit : « Vous les enseignerez (vé-limadtem otam) à vos enfants » (Dt 11, 19). Or le propos premier de l’étude, c’est de garder et d’accomplir tous les enseignements de … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 24 - Règles applicables au mineur | Laisser un commentaire

02. L’éducation aux mitsvot « négatives » (mitsvot lo ta’assé)

C’est une mitsva que d’habituer l’enfant à s’abstenir des interdits, dès qu’il commence à comprendre qu’il y a des choses permises et des choses interdites. Il ne suffit pas qu’il comprenne qu’il doit s’arrêter de faire ce qu’il fait lorsqu’on … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 24 - Règles applicables au mineur | Laisser un commentaire

03. À qui incombe l’obligation d’éduquer et d’empêcher une transgression

Selon certains auteurs, la mitsva d’éducation (‘hinoukh) incombe au même titre au père et à la mère (Teroumat Hadéchen). Mais pour la majorité des décisionnaires, c’est seulement le père qui a l’obligation d’éduquer ses enfants aux mitsvot, c’est-à-dire de s’opposer … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 24 - Règles applicables au mineur | Laisser un commentaire

04. L’interdit d’allumer et d’éteindre la lumière par le biais d’un enfant

Lorsqu’un enfant voit que la lumière s’est éteinte, et qu’il comprend qu’il serait bon, aux yeux de ses parents, qu’il leur rallume la lumière, les parents ont l’obligation de s’y opposer. Nous avons vu, en effet, que les parents ont … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 24 - Règles applicables au mineur | Laisser un commentaire

05. Autorisations en cas de nécessité pressante

Il arrive que, dans une situation d’ardente nécessité (cha’at had’haq), il soit permis de demander à un enfant de faire un acte rabbiniquement interdit. Mais s’il s’agit d’un acte que la Torah elle-même interdit, il est en tout état de … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 24 - Règles applicables au mineur | Laisser un commentaire

06. Le statut de l’enfant est comparable à celui du malade

Nos sages interdisent à un Juif de demander à un non-Juif, le Chabbat, de faire à son intention une mélakha. Mais quand un enfant a grandement besoin d’une chose déterminée, son statut est comparable à celui du malade, pour les … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 24 - Règles applicables au mineur | Laisser un commentaire

07. Jeux permis et interdits le Chabbat

C’est une mitsva que d’éduquer les enfants à étudier abondamment la Torah pendant Chabbat, et il est bon de les éduquer à limiter les jeux, ce jour-là, afin qu’ils ne s’habituent pas à dépenser en pure perte le temps précieux … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 24 - Règles applicables au mineur | Laisser un commentaire

08. Autres jeux ; jeux de plein air

    Il est permis de tendre le ressort d’une voiture-jouet pour lui permettre d’avancer quelque peu, à condition que la voiture de klaxonne pas, et qu’aucune lumière ne s’allume (cf. plus haut, chap. 15 § 8). Tous les jeux fonctionnant … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 24 - Règles applicables au mineur | Laisser un commentaire

09. Jeux de ballon et course

Il est interdit aux enfants de jouer au football et au basketball, le Chabbat, car ce sont des jeux qui requièrent une grande attention, qui ont leurs règles et leur organisation, et qui tombent à ce titre sous l’interdit des … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 24 - Règles applicables au mineur | Laisser un commentaire

10. Vélo, trottinette et skateboard

    Il est interdit de monter un vélo classique, à deux roues, car c’est une activité profane (‘ovdin de’hol ; cf. ci-dessus chap. 22 § 8). Même quand le vélo est équipé de stabilisateurs (petites roues), il est interdit de le … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 24 - Règles applicables au mineur | Laisser un commentaire