01 – Se lever comme un lion

« On se montrera fort comme un lion, pour se tenir le matin au service de son Créateur, de sorte que l’on éveillera l’aube »a (Introduction du Choul’han ‘Aroukh, Ora’h ‘Haïm 1, 1). La façon dont l’homme se lève le matin donne, dans une large mesure, l’indice de sa situation spirituelle générale, et influe sur son action durant toute la journée. L’homme qui possède un but dans la vie se lève avec désir et empressement à l’approche du jour nouveau. Il se lève généralement tôt le matin, afin de pouvoir faire davantage de choses durant la journée. En revanche, quand l’homme n’a plus ni valeurs ni but, il perd la notion du sens de sa vie, et n’a plus de défi pour lequel il vaut la peine de se lever le matin. Aussi éprouve-t-il, durant la matinée, fatigue et oppression ; ce n’est que lorsqu’il ne peut plus faire autrement qu’il se lève, tard, pesamment, pour une autre journée grise et morne. Mais s’il se renforce dans sa foi et se lève avec empressement, la vitalité et la joie s’éveilleront en son âme ; il pourra commencer sa journée avec énergie.

C’est en cela que réside la beauté de la coutume appelée Vatiqin (office du matin commencé avant l’aube), selon l’adage du Choul’han ‘Aroukh (1, 1) : « Que l’homme éveille le matin » : avant même que la nature ne s’éveille et que le soleil ne rayonne, l’homme quitte son sommeil pour adresser des cantiques et des prières à Dieu, béni soit-Il. Et bien que la majorité d’entre nous n’ait pas l’usage de se lever pour Vatiqin (12, 4), chacun se doit de se hâter d’arriver à la synagogue avant le début de l’office.

Les A’haronim écrivent encore qu’il est bon de dire, immédiatement au réveil, le Modé ani : « Je reconnais devant Toi, Roi vivant et éternel, que Tu as fait revenir mon âme en moi, dans Ta miséricorde ; grande est Ta foi » (Séder Hayom, Michna Beroura 1, 8). La foi (émouna) donne à l’homme un but dans l’existence. Si le Saint béni soit-Il a choisi de lui donner la vie, cela signifie que cette vie a une grande valeur ; grâce à cette foi, il est possible de se lever le matin avec zèle et avec force. Si les sages disent que l’homme doit se lever comme un lion, c’est que le lion symbolise l’amour de soi et la conscience de sa valeur : c’est grâce à cela qu’il se mesure hardiment à tous les obstacles qui se dressent sur son chemin (cf. Liqouté Halakhot de Rabbi Nathan de Nemirov).

  1. a. C’est-à-dire que l’on se lèvera avant l’aube, au lieu d’être réveillé par l’aube. Lecture midrachique de Ps 57, 9.