Chapter: Chapitre 19 – Répétition de l’officiant (‘hazara)

01 – L’institution de la répétition de l’officiant

Les membres de la Grande Assemblée (anché Knesset Haguedola) ont décrété qu’une fois la ‘Amida récitée par les fidèles, l’officiant répéterait celle-ci à voix haute, afin d’acquitter de leur obligation ceux qui ne savent pas prier par eux-mêmes (Roch Hachana … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 19 – Répétition de l’officiant (‘hazara) | Laisser un commentaire

02 – Qui peut s’acquitter par l’écoute de la répétition ?

Trois conditions doivent être rassemblées pour que le particulier puisse se rendre quitte de son obligation par l’écoute de la répétition de l’officiant : 1) Ne pas être capable de prier soi-même. Si l’on sait prier, on s’oblige à le faire … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 19 – Répétition de l’officiant (‘hazara) | Laisser un commentaire

03 – Attitude des auditeurs

L’auditeur doit avoir grand soin de répondre amen à chaque bénédiction récitée par l’officiant. Nos sages ont dit (Berakhot 53b) : « Celui qui répond amen est plus grand que celui qui prononce la bénédiction ». Il faut répondre amen avec toute son … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 19 – Répétition de l’officiant (‘hazara) | Laisser un commentaire

04 – Est-il indispensable que neuf hommes répondent à la répétition de l’officiant ?

Lorsque l’officiant récite la répétition, chacun, parmi l’assemblée, doit se taire et se concentrer, pour écouter les bénédictions et y répondre amen. Comme nous l’avons vu (règles du minyan, chap. 2 § 7), certains décisionnaires pensent qu’il est interdit à … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 19 – Répétition de l’officiant (‘hazara) | Laisser un commentaire

05 – Quand ne dit-on pas la répétition de la ‘Amida ?

Il arrive que le temps manque pour réciter d’abord la ‘Amida à voix basse, puis la répétition de l’officiant. C’est par exemple le cas quand un certain nombre de fidèles sont contraints de partir travailler, et que sans eux il … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 19 – Répétition de l’officiant (‘hazara) | Laisser un commentaire

06 – Qédoucha

Au cours de la troisième bénédiction, on inclut la Qédoucha. L’essentiel de la Qédoucha réside dans le fait de répondre Qadoch, qadoch, qadoch, Ado-naï Tséva-ot, melo khol haarets kevodo (« Saint, saint, saint est l’Eternel, Dieu des Légions, toute la terre … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 19 – Répétition de l’officiant (‘hazara) | Laisser un commentaire

07 – Quand l’officiant doit-il réciter les versets de la Qédoucha ?

L’officiant doit dire les versets Qadoch, Baroukh et Yimlokh en même temps que l’assemblée, afin de joindre sa récitation à celle de dix Juifs. Il les dit à voix haute, pour que, s’il se trouve une personne qui n’a pas … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 19 – Répétition de l’officiant (‘hazara) | Laisser un commentaire

08 – Modim derabbanan ; autres règles

Lorsque l’officiant arrive à la bénédiction Modim (bénédiction de la reconnaissance), toute l’assemblée se prosterne avec lui et récite le Modim derabbanan, dont le texte diffère du Modim principal, comme l’explique le Talmud (Sota 40a). Toute l’assemblée se prosterne pour … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 19 – Répétition de l’officiant (‘hazara) | Laisser un commentaire

09 – Peut-on rattraper la répétition de l’officiant ?

Quand dix Juifs ont prié, chacun de son côté, et qu’ils se rassemblent ensuite en un même endroit, ils n’ont pas le statut de minyan, puisque chacun a prié en tant que particulier. Aussi n’y a-t-il pas lieu de dire … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 19 – Répétition de l’officiant (‘hazara) | Laisser un commentaire