Chapitre 21 – Nefilat apayim[a] et les supplications (Ta’hanounim)


[a]. Nefilat apayim: littéralement chute de la face. De nos jours, la coutume consiste, en étant assis, à incliner le visage sur l’avant-bras, dans une attitude de soumission et d’épanchement, afin d’adoucir la rigueur et d’éveiller la miséricorde divine. Le terme Nefilat apayim désigne également le texte qui se dit alors, même dans les communautés où l’on a l’habitude de lire le texte sans marquer le geste. L’expression Nefilat apayim ne sera pas traduite. Le terme Ta’hanounim (pluriel de Ta’hanoun, supplication) est générique : les Ta’hanounim comprennent toutes les supplications dites après la ‘Amida : le Vidouï (confession), la Nefilat apayim, Avinou Malkénou, Vé-Hou ra’houm et les passages qu’ajoute notamment le rituel séfarade.