Chapter: Chapitre 12 – Lois de la matsa

01. La mitsva de consommer la matsa

C’est une mitsva de la Torah que de consommer de la matsa[a] le soir du 15 nissan, comme il est dit : « Le soir, vous mangerez des azymes (matsot) » (Ex 12, 18). Et bien qu’un autre verset dise : « Sept jours durant, vous … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 12 - Lois de la matsa | Laisser un commentaire

02. La matsa chemoura

C’est une mitsva que de garder les matsot de toute fermentation, comme il est dit : « Vous garderez[d] les azymes » (Ex 12, 17). Le verset vise spécialement les matsot que l’on mange, en tant qu’obligation, le premier soir de Pessa’h. Il … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 12 - Lois de la matsa | Laisser un commentaire

03. Faut-il, en surveillant les matsot, former l’intention d’accomplir une mitsva ?

Le fait de « garder » les matsot pour les besoins de la consommation obligatoire de la matsa, le soir du séder, a deux significations. La première est d’exercer une surveillance supplémentaire, spéciale, contre la fermentation. La seconde ressortit à l’intention : il … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 12 - Lois de la matsa | Laisser un commentaire

04. Validité des matsot faites à la main et des matsot faites à la machine (pour accomplir la mitsva de consommer la matsa, le soir du séder)

Dès l’époque où sont apparues des machines à confectionner les matsot, une grande controverse opposa les décisionnaires. Cette controverse a pour sujet deux questions : a) Les matsot qui sont fabriquées par la machine sont-elles cachères, sans crainte d’aucune fermentation ? b) … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 12 - Lois de la matsa | Laisser un commentaire

05. Est-il souhaitable de manger de la matsa chemoura durant toute la fête de Pessa’h ?

La mitsva de « garder » les matsot concerne la matsat mitsva (matsa dont la consommation est obligatoire), celle qu’il nous est prescrit de manger le soir du 15 nissan. La raison d’être de cette « garde » est d’exercer une surveillance particulière sur … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 12 - Lois de la matsa | Laisser un commentaire

06. « Eau qui a reposé » (mayim ché-lanou)

Nos sages ont interdit de pétrir les matsot de Pessa’h à l’eau tiède, car la chaleur hâte le processus de fermentation, de sorte que, à moins de se presser grandement de pétrir et de cuire les matsot, il serait à … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 12 - Lois de la matsa | Laisser un commentaire

07. Empêcher la fermentation pendant le pétrissage

On mout la farine – destinée aux matsot – un jour, au moins, avant de la pétrir, car le fait de moudre réchauffe un peu la farine ; si l’on n’attendait pas un jour, il serait davantage à craindre que la … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 12 - Lois de la matsa | Laisser un commentaire

08. Règles supplémentaires relatives aux matsot

Il faut bien réchauffer le four, afin que, dès que l’on y enfournera la pâte, celle-ci commence à cuire. En effet, si la chaleur était faible, la pâte risquerait de fermenter avant que de pouvoir cuire. De même, il est … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 12 - Lois de la matsa | Laisser un commentaire