Chapter: Chapitre 02 – Lois du compte de l’omer

01. La mitsva du compte et sa signification

C’est une mitsva que de compter les jours, depuis la nuit de la moisson de la première gerbe (omer[a]) d’orge : quarante-neuf jours, qui font sept semaines. La nuit de la moisson de la première gerbe tombe le 16 du mois … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 02 - Lois du compte de l’omer | Laisser un commentaire

02. Processus d’élévation : du national au spirituel

Par le compte de l’omer, nous traçons une ligne ascendante, qui va de Pessa’h à Chavou’ot. La fête de Pessa’h exprime le côté national du peuple d’Israël car, lors de la sortie d’Egypte, la spécificité d’Israël se révéla, en ce … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 02 - Lois du compte de l’omer | Laisser un commentaire

03. Texte du compte de l’omer

Avant de compter l’omer, on récite la bénédiction : Baroukh Ata Ado-naï, Elo-hénou, Mélekh ha’olam, acher qidechanou bemitsvotav, vétsivanou ‘al séfirat ha’omer (« Béni sois-Tu, Eternel, notre Dieu, Roi de l’univers, qui nous as sanctifiés par Tes commandements, et nous a ordonné … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 02 - Lois du compte de l’omer | Laisser un commentaire

04. Statut de la mitsva après la destruction du Temple

L’une des questions essentielles, quant aux lois du compte de l’omer, est de savoir si, après la destruction du Temple, la mitsva de compter l’omer reste de rang toranique ou prend le rang rabbinique. Il est dit : « Vous compterez, depuis … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 02 - Lois du compte de l’omer | Laisser un commentaire

05. Temps prescrit pour la mitsva du compte

La période de supputation de l’omer commence la nuit du 16 nissan, comme il est dit : « Sept semaines tu compteras : dès que la faucille sera aux blés, tu commenceras à compter sept semaines. » (Dt 16, 9). « Dès que la … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 02 - Lois du compte de l’omer | Laisser un commentaire

06. Jusqu’à quand on peut compter l’omer

Si l’on a l’habitude de réciter Arvit, tout au long de l’année, à une heure tardive, il est préférable de compter l’omer après sa prière régulière ; en effet, si l’on comptait, à part soi, au début de la nuit, on … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 02 - Lois du compte de l’omer | Laisser un commentaire

07. Si l’on oublie de compter l’un des jours

Les Richonim sont partagés quant au fait de savoir si le compte de l’omer constitue une seule et longue mitsva, qui s’étend de la fête de Pessa’h à celle de Chavou’ot, ou bien si, chaque jour, il existe une mitsva … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 02 - Lois du compte de l’omer | Laisser un commentaire

08. En tout cas de doute, on continue de compter avec bénédiction

Si l’on éprouve un doute : « Peut-être ai-je oublié de compter un jour ? », on pourra continuer de compter en prononçant la bénédiction, car c’est seulement quand on est certain d’avoir oublié de compter un jour que l’on tient compte de l’opinion … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 02 - Lois du compte de l’omer | Laisser un commentaire

09. Les femmes et le compte de l’omer

Conformément au principe bien connu selon lequel les femmes sont exemptées des mitsvot « positives » (c’est-à-dire des obligations de faire) conditionnées par le temps, les femmes sont exemptées de la mitsva de compter l’omer, puisque cette mitsva est dépendante du temps … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 02 - Lois du compte de l’omer | Laisser un commentaire

10. Détails d’application de la mitsva du compte

Si votre prochain vous demande, à un moment convenant à l’accomplissement de la mitsva : « Quel jour de l’omer sommes-nous ? », et que vous n’ayez pas encore compté l’omer ce jour-là, en récitant préalablement la bénédiction, vous ne devrez pas lui répondre : … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 02 - Lois du compte de l’omer | Laisser un commentaire