Archives par mot-clé : Pourim

15. Travailler à Pourim

Jadis, les sages n’avaient pas fait de Pourim un jour de fête chômée, où toute œuvre profane est interdite. Cependant, au cours des générations, en vertu de l’honneur dû à ce jour, et de sa sainteté, les Juifs ont adopté … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 15 - Pourim et la lecture de la Méguila | Marqué avec | Laisser un commentaire

14. ‘Al hanissim, lecture de la Torah, éloge funèbre et Ta’hanounim

Nos sages ont institué la lecture d’un texte spécial, ‘Al hanissim (« Pour les miracles »), afin de louer Dieu pour le secours qu’il prodigua au peuple juif durant les jours de Pourim. On récite ce texte au sein de Modim (bénédiction … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 15 - Pourim et la lecture de la Méguila | Marqué avec | Laisser un commentaire

13. Se venger d’Haman et de ses dix fils

Un des thèmes principaux du livre d’Esther est l’exécution d’Haman et de ses dix fils, le fait que la justice fut rétablie, et que les méchants, qui s’étaient dressés contre le peuple juif pour le détruire, furent punis et mis … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 15 - Pourim et la lecture de la Méguila | Marqué avec | Laisser un commentaire

12. Les bénédictions et l’ordonnancement de la lecture

Trois bénédictions sont récitées, avant la lecture de la Méguila faite le soir : Baroukh Ata Ado-naï, Elo-hénou, Mélekh ha’olam, acher qidechanou bemitsvotav, vétsivanou ‘al miqra méguila (« Béni sois-Tu, Eternel, notre Dieu, Roi de l’univers, qui nous as sanctifiés par tes … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 15 - Pourim et la lecture de la Méguila | Marqué avec | Laisser un commentaire

11. Règles de la lecture

Quand il est fermé, le rouleau est disposé de la fin au début. Mais, comme le livre d’Esther est appelé iguéret (« lettre »), on a coutume, avant sa lecture publique, de dérouler la Méguila et de la replier, feuille sur feuille, … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 15 - Pourim et la lecture de la Méguila | Marqué avec | Laisser un commentaire

10. Mitsva de la lecture ; que faire quand on manque un mot

La mitsva de la lecture de la Méguila consiste, nous l’avons vu, à lire celle-ci dans un rouleau valide, c’est-à-dire écrit à l’encre sur parchemin. Si on l’a récitée par cœur, ou qu’on en ait fait la lecture à partir … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 15 - Pourim et la lecture de la Méguila | Marqué avec | Laisser un commentaire

09. La Méguila

Le rouleau (méguila) d’Esther est considéré comme un des livres saints. Aussi faut-il l’écrire de la même façon qu’un rouleau de la Torah : à l’encre noire, sur parchemin. Si on l’a écrit autrement qu’à l’encre, ou sur du papier, le … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 15 - Pourim et la lecture de la Méguila | Marqué avec | Laisser un commentaire

08. Les enfants

C’est une mitsva que d’éduquer les enfants aux commandements. Dès qu’un garçon ou une fille arrive au stade où il comprend le propos de la Méguila, et peut en écouter toute la lecture conformément à la halakha, il faut l’y … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 15 - Pourim et la lecture de la Méguila | Marqué avec | Commentaires fermés sur 08. Les enfants

07. Les femmes et la lecture de la Méguila

Selon Rachi et Maïmonide, les femmes ont l’obligation de lire (ou d’écouter) la Méguila au même titre que les hommes. Par conséquent, une femme peut la lire à l’intention des membres de sa famille. En revanche, le Séfer Halakhot Guedolot … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 15 - Pourim et la lecture de la Méguila | Marqué avec | Commentaires fermés sur 07. Les femmes et la lecture de la Méguila

06. Temps de la lecture

On doit lire la Méguila le soir, et répéter cette lecture le jour. La raison en est que les Juifs crièrent vers l’Eternel, au temps de leur détresse, de jour comme de nuit ; de même faut-il lire la Méguila de … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 15 - Pourim et la lecture de la Méguila | Marqué avec | Laisser un commentaire