07. Temps limite de récitation de la Havdala

https://ph.yhb.org.il/fr/01-08-07/

Si l’on n’a pas récité la Havdala sur une coupe de vin à l’issue de Chabbat, que cela soit en raison d’une contrainte – comme dans le cas d’un soldat qui participait à une mission opérationnelle –, en raison d’un oubli, voire de propos délibéré, on pourra, selon la majorité des Richonim (notamment Maïmonide, Tossephot, le Roch), dire la Havdala jusqu’à la fin de la journée de mardi, car les trois premiers jours de la semaine sont encore liés au Chabbat qui précède.

Certains pensent (les Guéonim) que ce n’est que le dimanche que l’on peut rattraper la Havdala ; selon une opinion, même le dimanche, il faut encore n’avoir rien mangé depuis l’issue de Chabbat (Beer Hagola). Certains ont coutume de tenir compte de ces opinions, et de ne réciter la Havdala sur une coupe de vin, assortie de sa bénédiction, que jusqu’au dimanche, à condition de ne rien avoir consommé depuis l’issue de Chabbat (Ben Ich ‘Haï, Kaf Ha’haïm 299, 26).

Cependant, en pratique, la majorité des décisionnaires estiment que, si l’on a omis de réciter la Havdala à la sortie de Chabbat, et même si l’on a mangé entre-temps, on dira la Havdala sur une coupe de vin, avec bénédiction, ce jusqu’à la fin de la journée de mardi (Choul’han ‘Aroukh et Rama 299, 6 ; Michna Beroura 19). Mais cette disposition ne s’applique qu’aux deux bénédictions que sont Haguéfen (sur le vin) et Hamavdil (« qui distingues le saint du profane… ») ; en revanche, ce n’est que le samedi soir que l’on récite les bénédictions relatives aux parfums et à la bougie, car c’est seulement alors que le besoin de restaurer l’âme par le parfum des plantes ou épices se fait sentir ; de même, la bénédiction de la bougie fut instituée en souvenir du feu dont Adam fit la découverte à l’issue de Chabbat. Le dimanche, il n’est donc plus approprié de réciter la bénédiction sur ces deux éléments.

Ce contenu a été publié dans Chapitre 08- Havdala et issue de Chabbat. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.