Chapter: Chapitre 21 – Transfert et port d’objets (hotsaa)

01. La mélakha du transfert et du port d’objets

La mélakha du transfert et du port d’objets (hotsaa, littéralement « fait de faire sortir ») consiste à faire passer un objet du domaine particulier[a] (rechout haya’hid) au domaine public (rechout harabim) ou inversement, ou encore à porter un objet dans le … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 21 - Transfert et port d’objets (hotsaa) | Laisser un commentaire

02. Domaine particulier et domaine public

Le domaine particulier (rechout haya’hid) est un endroit entouré de cloisons, grâce auxquelles il est considéré comme un lieu unitaire, où il est permis de porter des objets. Même si cet endroit est très grand, dès lors qu’il est entouré … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 21 - Transfert et port d’objets (hotsaa) | Laisser un commentaire

03.Autres domaines : meqom ptor et karmelit

La troisième catégorie de domaine est appelée meqom ptor, « lieu d’exemption ». Y sont inclus les champs, les déserts, les mers et les lacs, ainsi que les autres lieux qui, d’une part, ne sont pas entourés de cloisons qui les définiraient … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 21 - Transfert et port d’objets (hotsaa) | Laisser un commentaire

04. Motif de l’interdit de porter, dans le domaine public, sur plus de quatre coudées

Comme nous l’avons vu, il est interdit de transférer, le Chabbat, des objets d’un domaine à l’autre. À l’intérieur du domaine particulier, même s’il s’agit d’une grande maison, dotée de nombreuses chambres, il est permis de déplacer des objets, sans … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 21 - Transfert et port d’objets (hotsaa) | Laisser un commentaire

05. L’interdit de porter, des points de vue toranique et rabbinique

Nous avons vu que l’interdit de hotsaa s’applique au fait de transférer des objets d’un domaine à un autre, c’est-à-dire du domaine particulier vers le domaine public ou vers celui de karmelit (qui est un « domaine public » de rang rabbinique), … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 21 - Transfert et port d’objets (hotsaa) | Laisser un commentaire

06. Etapes successives de moins de quatre coudées

    Nous avons vu, dans les paragraphes précédents, que la mélakha de hotsaa (« faire sortir ») comprend l’interdit de porter un objet dans le domaine public, sur une distance supérieure à quatre coudées (amot). Le « domaine » personnel de celui qui se … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 21 - Transfert et port d’objets (hotsaa) | Laisser un commentaire

07. L’autorisation de transfert vers un meqom ptor

    Comme nous l’avons vu (§ 3), le meqom ptor (« lieu d’exemption ») est un lieu qui se trouve au sein du domaine public, tel qu’un rocher d’au moins trois téfa’h de haut (environ 23 cm) et de moins de quatre … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 21 - Transfert et port d’objets (hotsaa) | Laisser un commentaire

08. Le domaine public tel que la Torah le conçoit

    La question la plus pratique qui se pose, en matière de hotsaa le Chabbat, est la suivante : les rues de nos villes et de nos villages sont-elles considérées comme domaine public (rechout harabim) par la Torah, ou bien sont-elles … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 21 - Transfert et port d’objets (hotsaa) | Laisser un commentaire

09.Règle à observer en pratique

    En pratique, la majorité des communautés ont coutume de suivre l’opinion indulgente : dans celles de nos villes qui en sont dotées, on porte des objets, en s’appuyant sur l’érouv de type tsourat hapéta’h. Cependant, dans la mesure où la … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 21 - Transfert et port d’objets (hotsaa) | Laisser un commentaire

10. L’interdit ne s’applique pas aux habits dont on est vêtu

Il est permis de s’habiller, de chausser ses souliers, de se coiffer de son chapeau et de sortir ainsi dans le domaine public. En effet, les habits dont on est vêtu sont accessoires au corps. Tout le temps que l’on … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 21 - Transfert et port d’objets (hotsaa) | Laisser un commentaire