15. Ustensiles d’émail

Les ustensiles d’émail sont faits de métal, que l’on recouvre d’une fine couche d’émail afin de les embellir. La face intérieure de la marmite est généralement peinte en blanc, et la face extérieure en différentes couleurs. L’émail est produit à partir de sable, comme le verre, mais il est travaillé d’une autre façon. Autrefois, les décisionnaires avaient émis des doutes quant à leur statut, parce que les artisans gardaient secrète la composition de l’émail. Quand on sut enfin que l’émail était à base de sable, un doute se manifesta quant au fait de savoir s’il était de même statut que les pièces de poterie.

En pratique, la directive est la suivante : on peut échauder les instruments d’émail, comme toute marmite de métal ; certains conseillent de les échauder trois fois. Mais s’agissant de Pessa’h, en raison de la sévérité de l’interdit du ‘hamets, certains auteurs interdisent d’échauder la vaisselle d’émail[13].


[13]. Le ‘Hatam Sofer (Yoré Dé’a 113) pense qu’il faut cachériser l’émail par chauffage à blanc léger. Rabbi Chelomo Kluger, rigoureux, estime qu’il n’y a pas lieu de le cachériser, même par chauffage à blanc, car cela peut endommager l’ustensile (Tov Ta’am Veda’at, première édition, 183). Le Ktav Sofer (Yoré Dé’a 78) autorise à cachériser l’émail par trois échaudages successifs. Le Cha’ar Hatsioun 451, 191, après avoir rappelé l’opinion du ‘Hatam Sofer, écrit que plusieurs grands décisionnaires ont coutume d’être rigoureux, pour Pessa’h seulement. C’est aussi ce qu’écrit le Maharcham I 53. Le Adéret estime que l’on peut cachériser par échaudage, mais écrit, par égard pour le ‘Hatam Sofer, qu’il faut échauder trois fois (car, aux yeux du ‘Itour, le triple échaudage est efficace pour les ustensiles de poterie, dès lors qu’ils n’ont pas été utilisés dans les dernières vingt-quatre heures). C’est aussi ce que pense le ‘Aroukh Hachoul’han, Yoré Dé’a 121, 24. Selon le Rav Mordekhaï Elyahou, on peut cachériser ces ustensiles par échaudage en vue de Pessa’h, et il est bon de le faire trois fois.

Ce contenu a été publié dans Chapitre 11 - Cachérisation de la cuisine en vue de Pessa’h. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.