05. Plaque chauffante électrique du Chabbat (plata)

Lorsque des marmites sont déposées sur la plata de Chabbat, il arrive que de la sauce provenant d’un mets ‘hamets s’y renverse. Or puisque la plata constitue la source de chaleur, on est en présence d’une absorption dont le degré est celui de keli richon (ustensile premier) placé sur le feu. Il arrive aussi que des aliments ‘hamets sans liquide tombent sur la plata : gruau, pachtida (omelette épaisse), kougel (gâteau de pâtes ou de pommes de terres), etc. Dans ce cas, l’absorption est d’un degré encore supérieur, celui que produit le feu lui-même, cas dans lequel la cachérisation se fait par chauffage à blanc. Cependant, puisque le chauffage à blanc risque d’endommager la plata, il faut la nettoyer, la faire chauffer pendant une heure, après quoi on la recouvre de papier aluminium, afin d’établir une séparation entre elle et les marmites de Pessa’h[5].


[5]. L’absorption faite par la plata est comparable au degré de keli richon posé sur le feu, et, parfois, à l’absorption produite par l’effet du feu lui-même. Or puisque le chauffage à blanc aurait pour effet d’endommager la plata, il faut recouvrir celle-ci de papier aluminium, afin de produire une complète séparation entre elle et les marmites. Il faut préalablement la nettoyer et la faire chauffer, car parfois le papier aluminium se déplace.

Certes, s’agissant d’une plaque de cuivre (ou de tôle) dont on recouvre une cuisinière à gaz, on peut la chauffer à blanc en la plaçant sur un feu de gazinière puissant ; mais puisque ce chauffage à blanc risque d’endommager son apparence et de la courber, il ne faut pas procéder ainsi. Par ailleurs, de l’avis de nombreux auteurs, si l’on se contentait d’un chauffage à blanc léger, cela ne remplacerait pas efficacement un chauffage à blanc intégral. Par conséquent, il est juste de recouvrir les plaques de cuivre elles-mêmes. Quoi qu’il en soit, a posteriori, on peut se contenter d’un nettoyage, suivi d’un chauffage de la plaque pendant une heure.

Ce contenu a été publié dans Chapitre 11 - Cachérisation de la cuisine en vue de Pessa’h. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.