06. Four à micro-ondes

On a coutume de cachériser le four à micro-ondes en suivant quatre étapes. 1) On le nettoie bien de tous les résidus alimentaires qui, peut-être, subsistent, parce que tel plat aura débordé ou aura produit de la vapeur. 2) On attend vingt-quatre heures, afin que le goût qui s’y trouve incrusté se dénature. 3) Puisque l’absorption du ‘hamets s’y est faite par le biais des vapeurs émanant des aliments mis à chauffer, la cachérisation du micro-ondes se fait en y déposant un carafon d’eau que l’on y fait chauffer pendant trois minutes. 4) Puisqu’il est à craindre que quelque aliment ‘hamets n’ait débordé sur l’assiette rotative, il faut déposer une chose formant écran entre ladite assiette et les aliments que l’on fera chauffer à Pessa’h[6].


[6]. Ce que nous écrivons ci-dessus suit les instructions communément admises de nos jours. Le Rav Mordekhaï Elyahou, de mémoire bénie, écrit toutefois que, de plus, pendant Pessa’h, il faut avoir soin de couvrir tout aliment avant de le réchauffer. En revanche, pour le Rav Na’houm Eliézer Rabinowitz, il suffit de bien nettoyer le four à micro-ondes et de placer une séparation entre l’assiette tournante et l’aliment à chauffer, et il n’est pas besoin de cachérisation supplémentaire. Le Rav Yossef Elyahou Henkin, de mémoire bénie, était lui-même d’accord avec cette position.

(Pour passer du carné au lacté, ou inversement, on a coutume de mettre en œuvre une cachérisation conforme à ce que nous décrivions ci-dessus. On peut également avoir le scrupule de recouvrir tous les aliments avant que de les faire chauffer, ou au moins l’une des deux catégories : le carné ou le lacté ; en ce cas, la cachérisation n’est pas nécessaire. On peut encore se servir, de façon permanente, de couvercles perforés, l’un réservé au lait, l’autre à la viande. De cette façon, la vapeur sort mais ne rentre pas. Quand on distingue entre viande et lait par le biais d’un couvercle,  il faut avoir soin de créer une séparation entre l’assiette rotative et la nourriture.)

Ce contenu a été publié dans Chapitre 11 - Cachérisation de la cuisine en vue de Pessa’h. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.