Archives de l’auteur : shlomit12

04. Coutume ashkénaze : hommes, femmes et enfants

Selon la coutume ashkénaze, pour accomplir la mitsva de la façon la plus accomplie (méhadrin min haméhadrin), il faut que chacun des membres de la maisonnée procède à l’allumage, sur sa propre ‘hanoukia, en assortissant cet allumage de sa bénédiction. … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 12 - L’allumage des veilleuses de ‘Hanouka | Laisser un commentaire

12. Prier à haute voix ; être debout au moment de l’ouverture de l’arche sainte

La halakha veut que la ‘Amida se récite à voix basse (cf. La Prière d’Israël 17, 7). Mais à Roch hachana et à Kipour, certains avaient l’usage de réciter la ‘Amida à voix haute, afin d’éveiller la kavana. Et bien … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 02 - Les Seli’hot et autres prières | Laisser un commentaire

11. L’officiant des jours redoutables

L’officiant a un rôle central, qui est de conduire la prière. Parfois, toute l’assemblée récite la prière avec lui, tandis qu’il en fixe le rythme ; d’autres fois, lui seul récite le texte, au nom des fidèles, et l’assemblée répond amen, … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 02 - Les Seli’hot et autres prières | Laisser un commentaire

10. Veille de Roch hachana

Comme nous l’avons vu au paragraphe précédent, à l’époque des Richonim, la majorité des Juifs prirent l’usage de jeûner à la veille de Roch hachana (Choul’han ‘Aroukh 581, 2 ; Michna Beroura 16). De nos jours, l’usage de la majorité d’Israël … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 02 - Les Seli’hot et autres prières | Laisser un commentaire

09. Jeûnes favorisant le repentir

Nombreux sont ceux qui ont pris l’usage de jeûner, la veille de Roch hachana : épreuve destinée à contrer l’action des fautes. En effet, les souffrances que le pécheur prend sur soi-même au titre de la téchouva font expiation sur lui, … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 02 - Les Seli’hot et autres prières | Laisser un commentaire

08. Les treize attributs de miséricorde

Le sommet de l’office de Seli’hot est la récitation des treize attributs de miséricorde (Cheloch-‘esré midot ra’hamim), qui sont les attributs suprêmes par lesquels l’Eternel dirige le peuple juif. Ces attributs (midot) ont été révélés à Moïse notre maître après … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 02 - Les Seli’hot et autres prières | Laisser un commentaire

07. Quelques règles relatives aux Seli’hot

On dit les Seli’hot dans le cadre d’un minyan[f], car les treize attributs de miséricorde sont un texte appartenant à la catégorie des devarim ché-biqdoucha (« paroles saintes[g] »), qui nécessitent, pour être récitées, la présence d’un minyan (Choul’han ‘Aroukh 565, 5) ; … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 02 - Les Seli’hot et autres prières | Laisser un commentaire

06. Horaires des Seli’hot

Le temps indiqué pour la récitation des Seli’hot est l’approche de l’aube, c’est-à-dire vers la fin de la nuit, car c’est un temps de miséricorde et de grâce céleste, une période où l’on attend de voir poindre la lumière et … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 02 - Les Seli’hot et autres prières | Laisser un commentaire

05. Jours où sont récitées les Seli’hot ; leur degré d’obligation

À l’époque des Guéonim[c], on avait coutume de réciter les Seli’hot durant les dix jours de pénitence. Tel était l’usage dans les deux grandes académies talmudiques de Babylonie[d] ; et dans certaines contrées, peu nombreuses, on avait également coutume de les … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 02 - Les Seli’hot et autres prières | Laisser un commentaire

04. Le texte des Seli’hot

Puisque nos sages n’ont pas institué de manière explicite l’obligation de réciter les Seli’hot, celles-ci ne sont pas dotées d’un rituel nettement défini : chaque communauté a ajouté, au cours des générations, ses propres supplications et poèmes liturgiques. Cependant, on trouve … Continuer la lecture

Publié dans Chapitre 02 - Les Seli’hot et autres prières | Laisser un commentaire