07. Ceinture

https://ph.yhb.org.il/fr/03-10-07/

Il est interdit aux hommes de dire des paroles saintes quand rien ne sépare leur cœur du siège de leur nudité. Aussi, celui qui porte un vêtement long, tel qu’une tunique ou une djellaba, sans porter de sous-vêtements, et veut prononcer une parole sainte, doit d’abord mettre une ceinture afin de séparer son cœur de sa nudité. Mais s’agissant de femmes, dont la nudité est plus intérieure, le cœur, de façon naturelle, ne « voit » pas la nudité ; aussi la femme est-elle autorisée à prononcer des paroles saintes en portant une tunique, même sans ceinture pour séparer le cœur de la nudité.

Avant la prière, les hommes doivent se ceindre d’une ceinture. Selon certains, la raison en est qu’il faut précisément séparer le cœur de la nudité ; aussi, quand on porte des sous-vêtements, il n’est plus nécessaire de porter de ceinture. Selon d’autres, c’est pour l’honneur dû à la prière qu’il faut porter une ceinture, afin d’accentuer la séparation entre cœur et nudité (Choul’han ‘Aroukh 91, 2 ; La Prière d’Israël 5, 3). Mais les femmes, qui n’ont pas besoin de séparer le cœur de la nudité, n’ont pas non plus besoin de se ceindre pour prier.

Ce contenu a été publié dans Chapitre 10 – Préparation spirituelle et vestimentaire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.