Avant-propos de l’auteur

https://ph.yhb.org.il/fr/04-00-02/

Nous rendons grâce à l’Eternel, qui nous a donné le mérite d’étudier la Torah et de l’enseigner, à la yéchiva et dans le village de Har Brakha. Sa grâce est particulièrement grande envers nous en ce que, malgré la tension et les épreuves qui nous environnent, causées par les intrigues de nos ennemis alentour, Il nous a donné la force de maintenir notre garde, par l’étude de la sainte Torah, sa diffusion auprès du grand nombre, et la rédaction de ses règles.
Dans les notes du présent ouvrage, nous nous sommes efforcé de de résumer les questions traitées, et de livrer au lecteur les sources et explications essentielles, afin de ne pas alourdir le propos par une abondance de détails. Cela dit, nous avons pris soin de signaler quelques-uns des ouvrages parus ces dernières années, et dans lesquels les sources sont détaillées plus largement.
Nos remerciements vont à notre père et maître, le Rav Zalman Baroukh Melamed – que ses jours soient bons et nombreux –, directeur spirituel de la yéchiva de Béthel et rabbin de la ville, à notre mère et préceptrice, à notre chère épouse ; que telle soit la volonté divine que jamais la Torah ne quitte notre bouche, ni celle de notre descendance, à jamais. Nos remerciements vont encore à R. Yaakov Katz (dit Katzele), directeur général des institutions de Béthel, de Har Brakha et de la chaîne Arutz 7 ; et, avec lui, au directeur de la yéchiva de Har Brakha, R. David Saada. Que Dieu, béni soit-Il, leur donne la force de réussir dans leur ouvrage, et qu’Il exauce, pour le bien, toutes les aspirations de leurs cœurs.
Remercions encore les habitants du village de Har Brakha – qu’il soit construit et édifié – et les élèves de la yéchiva : c’est au cours de notre étude que furent éclaircis la majorité des thèmes qui composent le présent livre ; eux aussi y sont donc associés. Signalons en particulier le Rav Shlomi Badash et son épouse Avital, le Rav Zeev Sultanowitz, le Rav Yonadav Zar, le Rav Gad Alvay et Gur Galon, qui ont relu ce livre et nous ont fait part de leurs remarques judicieuses.
Sur la suggestion des lecteurs de ce livre, quelques corrections ont été apportées dans cette seconde édition : a) les versets bibliques cités ont été ponctués ; b) afin qu’il soit plus aisé de renvoyer d’un chapitre à l’autre, les chapitres ont été numérotés ; quant aux paragraphes, ils ont été signalés par des lettres (au lieu de chiffres), afin de les distinguer plus aisément des notes*a ; c) quelques erreurs d’impression ont été corrigées ; d) un certain nombre de halakhot (de règles) ont été ajoutées, par exemple en matière de cachérisation des plaques électriques et vitrocéramiques, des bouteilles thermos etc. Toutefois, les grandes divisions de l’ouvrage n’ont pas été modifiées, afin que l’édition corrigée soit comparable à la précédente ; e) bien que nous nous soyons grandement efforcé d’être clair, nous avons trouvé, en un petit nombre d’endroits, qu’il était préférable de modifier quelque peu la forme de la phrase, afin que la halakha soit plus clairement exposée. Cependant, Dieu soit loué, même après que furent imprimés près de dix mille exemplaires, il ne nous a pas été signalé qu’il fût nécessaire d’apporter quelque modification aux règles déjà imprimées.
Eliézer Melamed, 5764 (2004)

Depuis la deuxième édition, treize années ont passé, et nous parvenons déjà à la cinquième édition de l’ouvrage – chaque édition ayant été l’occasion d’apporter des corrections, et de traiter des questions qui, au fil du temps, nous avaient été adressées. Dans la présente édition, davantage de thèmes ont été ajoutés, ce qui justifie de signaler une partie d’entre eux : la vente du ‘hamets sur Internet (chap. 6 § 4) ; le quinoa (chap. 9 § 4) ; les matsot tendres (chap. 12, note 7) ; davantage de détails quant à la consommation des quatre coupes du séder (chap. 16 § 7). De même, quand il s’est agi d’expliquer les motifs halakhiques de l’échaudage de la vaisselle, nous avons davantage mis l’accent sur les saveurs attachées aux parois*b. Et ainsi d’autres sujets. Cependant, par la grâce de Dieu, et bien que de nombreux étudiants se livrent à l’examen approfondi de la halakha, posent des questions et les résolvent, nous n’avons pas eu lieu de modifier des solutions proprement halakhiques, quoique, sur certains points, on puisse trouver que l’accent a été porté différemment. De sorte que, à ceux qui possèdent l’une des anciennes éditions, il n’est pas nécessaire de se procurer celle-ci.
Eliézer Melamed, 5778 (fin 2017)


*a En revanche, dans la présente édition française, les paragraphes, comme les chapitres et les notes de l’auteur, sont numérotés par chiffres.

*b De manière superficielle, et non plus seulement sur les saveurs absorbées à l’intérieur de celles-ci.

Ce contenu a été publié dans Avant-propos. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.