07 – Prévenir ce qui concourt à perturber la prière

https://ph.yhb.org.il/fr/02-05-07/

On ne tient pas en main, durant la ‘Amida, une chose dont on craint qu’elle ne tombe, comme des téphilines1, un livre, une casserole pleine, un couteau, des pièces de monnaie ou une chose comestible, car on serait préoccupé par la crainte que cela ne tombe, et la kavana s’en trouverait réduite à néant (Choul’han ‘Aroukh 96, 1). Même dans les autres parties de la prière, telles que la lecture du Chéma et les versets de louange (Pessouqé dezimra), il faut s’en abstenir. A priori, durant la ‘Amida, on ne prendra rien en main, car ce n’est pas une attitude respectueuse que de se tenir en prière avec un objet superflu en main (cf. Michna Beroura 96, 1, 5 d’après les élèves de Rabbénou Yona et le Taz).

Toutefois, il est permis durant la fête de Soukot de porter un loulav 2 car, à Soukot, il y a un commandement particulier de tenir un loulav, d’où il suit que la kavana ne s’en trouve pas perturbée. De même est-il permis de tenir un livre de prières (sidour), car celui-ci est utilisé pour les besoins mêmes de la prière (Choul’han ‘Aroukh 96, 1-2).

A priori, il ne faut pas dire la ‘Amida en portant un sac sur son dos ; en effet, cela ne serait pas une attitude respectueuse devant des personnages importants, à plus forte raison durant la prière. Si l’on se trouve en chemin, avec un sac à dos sur les épaules, et qu’il soit plus commode de le garder sur soi, il sera permis de garder ce sac sur ses épaules à condition qu’il pèse moins de quatre qav (environ 5,5 kg). Si ce sac pèse plus de quatre qav, en revanche, on ne peut prier en le portant sur ses épaules, car son poids est susceptible de diminuer la concentration (Choul’han ‘Aroukh 97, 4).

Si l’on a en main des téphilines ou de l’argent, objets que l’on craint de poser de peur qu’ils ne soient volés, que par ailleurs aucun camarade ne se trouve là, qui pourrait en assurer la garde, et que l’on n’ait pas non plus de poches pour les y garder, il vaut mieux a posteriori les conserver en main : de cette façon, on sera moins préoccupé (Michna Beroura 96, 6 ; Kaf Ha’haïm 7). La règle est la même pour celui qui porte un sac lourd sur son dos et craint qu’il ne soit volé s’il le déposait : faute de choix, il priera en portant son sac sur le dos.

Un soldat portant une arme ne priera pas a priori avec elle, ni ne la fera entrer à la synagogue, car il ne convient pas de prier pour la vie et pour la paix alors que l’on porte sur soi un instrument pouvant donner la mort. Toutefois, s’il doit porter cette arme pour des raisons sécuritaires, ou s’il doit surveiller que son arme ne soit pas volée, le soldat pourra prier en portant cette arme. S’il le peut, il en démontera préalablement le chargeur, afin que cela ne soit pas totalement considéré comme une arme à ce moment-là. Mais si, pour des raisons de sécurité, il est préférable que l’arme soit chargée, il est permis de prier avec une arme contenant son chargeur (cf. Tsits Eliézer 10, 8).

Si l’on est enrhumé, on se mouchera avant la prière afin de ne pas avoir à se moucher pendant celle-ci. Si l’on est dérangé par un glaire, on crachera avant la prière, afin de ne pas être gêné pendant celle-ci (Choul’han ‘Aroukh 92, 3). Si l’on est obligé de se moucher pendant la prière, on le fera de la façon la plus discrète. Si l’on doit bâiller, on mettra la main devant la bouche. Car celui qui se tient en prière doit être très attentif à l’honneur dû au Ciel ; et tout ce qui est considéré comme impoli devant les autres est interdit pendant la prière (cf. Choul’han ‘Aroukh 97, 1-2).

  1. Téphilines: boîtiers contenant certains textes de la Torah, écrits sur parchemin, fixés sur le bras et sur la tête par des lanières de cuir, et portés par les hommes durant la prière du matin.
  2. Loulav : branche de palmier à laquelle sont attachées des branches de myrte et de saule, que l’on prend en main et que l’on agite, avec un cédrat, durant les jours de Soukot (fête des Cabanes, à l’automne).
Ce contenu a été publié dans Chapitre 05 – Préparatifs de la prière. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.