06 – Appareils à action indirecte ; alarmes

Certains décisionnaires autorisent la création, pour Chabbat, d’appareils dont le fonctionnement ne laisse percevoir presque aucune différence (chinouï) avec un appareil ordinaire, mais dont le mécanisme interne est doté d’une particularité telle qu’on puisse considérer leur fonctionnement comme appartenant au mode de grama. Il existe trois façons d’intégrer un tel chinouï dans le mode de fonctionnement interne à l’appareil : a) le « retrait de l’obstacle » ; b) la mise en marche par balayage (scannage) ; c) la perpétuation d’une situation présente (cf. Les Lois de Chabbat II 17, 18).

En pratique, il semble que, si l’action humaine cause la mise en marche de l’appareil électrique en un temps court – comme il est habituel de l’actionner dans la semaine –, il sera interdit d’utiliser l’appareil le Chabbat, même si l’on a conçu l’appareil de façon telle que son activation se réalise d’une manière qui ressemble au mode de grama. Car ce qui se produit à l’intérieur de l’appareil importe peu : tant qu’il fonctionne d’une manière habituelle, sa mise en marche ne relève pas du statut de grama. Aussi ne peut-on mettre en marche des ascenseurs et des portes électriques sur le mode indirect : puisque l’on souhaite que ces machines commencent à fonctionner très peu de temps après qu’on les a activées, elles n’ont pas le statut de grama. De même, il est interdit de voyager en scooter pour personne à mobilité réduite, dès lors que ce véhicule se déplace d’une façon similaire à celle des jours de semaine.

En revanche, quand l’acte de l’homme n’entraîne l’activité de l’appareil qu’après un temps significatif, et à condition que le mécanisme qui le déclenche agisse sur le mode indirect, alors l’appareil a le statut de grama, et il est permis, en cas de nécessité pressante, de s’en servir pendant Chabbat, et, en cas de simple nécessité, le Yom tov. Tel est l’usage en matière de mise sous tension d’une alarme : si la rotation de la clef entraîne le fonctionnement du système de manière indirecte, et qu’en pratique l’alarme ne soit mise sous tension qu’environ cinq minutes après la rotation de la clef, le statut de grama s’applique, et en cas de grande nécessité il sera permis de le faire.

La règle applicable au Yom tov est semblable à celle du Chabbat ; aussi est-il interdit d’entrer dans une chambre où est installé un mécanisme électrique allumant la lumière ou la climatisation quand on entre. Et il est interdit d’en sortir quand cette sortie provoque l’extinction. Cet allumage, cette extinction, ne sont pas considérés comme des cas de grama, mais ont même statut que l’activation d’appareils au moyen d’une télécommande : puisque c’est ainsi qu’il est d’usage de les mettre en marche, il n’y a pas de différence à faire, qu’ils soient activés par une pression sur un bouton, ou en entrant ou sortant d’une chambre (cf. Les Lois de Chabbat II 17, 12 au sujet des cas de nécessité pressante).

Livres