06. Ne pas travailler ni se mettre en chemin avant la prière

Comme nous l’avons vu, une femme qui s’apprête à réciter la prière de Cha’harit doit suivre, a priori, les mêmes règles que les hommes. Dès le lever de l’aube, il ne faut plus se livrer à ses activités ni se mettre en chemin avant d’avoir prié. Nos sages ont dit : « Quiconque prie puis se met en chemin, le Saint béni soit-Il réalise ses désirs » (Berakhot 14a).

En revanche, il est permis, avant la prière, d’accomplir un petit travail, ou de parcourir un court chemin. Un décisionnaire écrit que, si le temps nécessaire pour parcourir le chemin envisagé est inférieur à soixante-douze minutes, il est permis de le faire avant la prière. Si c’est pour les besoins mêmes de la prière que l’on veut sortir – par exemple pour se rendre au Mur occidental (le Kotel), il devient même permis de voyager plus de soixante-douze minutes (responsa Or lé-Tsion II 7, 6 ; cf. La Prière d’Israël 12 § 5).

Si l’aube ne s’est pas encore levée, il est permis de commencer un grand travail ou d’entreprendre un long voyage. En effet, l’heure de la prière n’a pas encore débuté, si bien que l’on ne saurait être considéré comme ayant donné priorité à ses affaires sur sa prière. On aura soin, cependant, de réciter préalablement les bénédictions matinales, car c’est peu après s’être levé qu’il convient de les réciter. De plus, puisque l’on aura commencé son travail ou que l’on se sera mis en chemin avant l’heure de la prière, il sera permis de poursuivre son travail ou son chemin, même après le lever de l’aube, à condition que l’on s’interrompe avant l’expiration de l’heure-limite de la prière (Choul’han ‘Aroukh 89, 7 ; cf. La Prière d’Israël chap. 12 § 2).

Même celles qui n’ont pas coutume de réciter la ‘Amida de Cha’harit feront bien de ne pas se livrer à leurs occupations ni de se mettre en chemin avant d’avoir récité les bénédictions matinales et celles de la Torah.

Ce contenu a été publié dans Chapitre 08 - Office de Cha’harit et règles qui le précèdent. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.