07. Choses qu’il est permis de faire avant la prière

https://ph.yhb.org.il/fr/03-08-07/

Il est permis, avant la prière, de s’occuper des nécessités d’une mitsva ; il n’y a pas là d’atteinte à l’honneur dû au Ciel, puisque ces activités ne visent pas la satisfaction de besoins personnels. Il est donc permis et même prescrit de laver et d’habiller les enfants, de leur préparer à manger avant qu’ils ne partent à la maternelle ou à l’école. S’il manque, à la maison, certains produits alimentaires nécessaires le matin, il est permis d’aller les acheter avant la prière. De même, si l’on craint que, après la prière, les produits nécessaires au Chabbat ne viennent à manquer dans les marchés ou épiceries, il est permis de les acheter avant de faire sa prière (Michna Beroura 250, 1, Kaf Ha’haïm 89, 25). Mais si ce n’est pas pour les nécessités d’une mitsva, il est interdit d’acheter ne serait-ce qu’un article.

Il est permis de se livrer à de petites tâches avant la prière. Par exemple de faire les lits. Il est aussi permis de sortir les poubelles de chez soi pour les jeter à la poubelle collective. De même, il est autorisé de jeter un coup d’œil au journal, ou encore de faire un peu d’exercice physique avant la prière. On peut encore charger sa machine à laver de linge trié et la mettre en marche, car il s’agit d’une petite tâche. Mais il est interdit de trier le linge pour en charger la machine (Halikhot Chelomo 2, 5).

Il est interdit de cuisiner ou de faire de la pâtisserie avant la prière du matin, mais il est permis d’allumer le feu sous une marmite préparée depuis la veille, ou d’enfourner un moule dont le contenu est prêt depuis la veille.

Cependant, il faut s’efforcer de réciter les bénédictions matinales et celles de la Torah aussi près que possible du réveil ; aussi, il est préférable de ne faire aucune tâche avant cela, même s’il s’agit de petites tâches ou des nécessités d’une mitsva.

L’interdit de vaquer à ses occupations avant la prière comprend aussi l’interdit de se faire couper les cheveux ou de se rendre dans un établissement de bain (Maïmonide, Téphila 6, 7). De même, il est interdit d’aller nager à la piscine, ou de prendre un bain d’agrément avant la prière. En revanche, il est obligatoire de se laver les mains avant de prier, et il convient de se rincer le visage et de se brosser les dents à l’approche de la prière (Choul’han ‘Aroukh 4, 17 ; 46, 1). De même, il est permis de prendre une douche et de se laver au savon avant de prier (cf. La Prière d’Israël 12, 3-4).

Ce contenu a été publié dans Chapitre 08 - Office de Cha’harit et règles qui le précèdent. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.