03. Le périmètre sabbatique est particulier à chaque personne

    Le te’houm sabbatique est particulier à chaque personne en fonction du lieu où il s’établit pour Chabbat. Si deux personnes habitent dans les champs, et que leurs maisons soient éloignées l’une de l’autre de mille ama, chacun aura son propre périmètre sabbatique, dont une partie sera superposée à celui de son prochain, et une partie sera distincte.

Les lois du périmètre sabbatique s’appliquent également aux animaux et aux biens de l’homme, qu’il soit Juif ou non. Par conséquent, si un homme marche, avec son talith, jusqu’à l’extrémité de son périmètre, et que son ami, dont le périmètre est différent, veuille lui emprunter ce talith, il sera interdit au second de marcher, avec ce talith, au-delà du périmètre sabbatique du premier, propriétaire du talith (Choul’han ‘Aroukh 397, 3).

Si l’un et l’autre sont solidairement propriétaires du même talith, ils ne peuvent marcher, avec ce talith, qu’à l’intérieur du périmètre sabbatique qui leur est commun (Choul’han ‘Aroukh 393, 9).

Ce contenu a été publié dans Chapitre 30 - Zones d’habitation (te’houmin). Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.