09. Inclusion des rectangles

https://ph.yhb.org.il/fr/01-30-09/

Lorsque le rectangle (ou carré) d’un village se superpose à celui d’un autre village – et quoiqu’il n’y ait pas d’érouv pour les assembler –, les rectangles, parce qu’ils s’interpénètrent, joignent les villages l’un à l’autre, leur composant un nouveau rectangle, qui inclut les deux rectangles initiaux en un seul. Il sera donc permis aux habitants des deux villages de marcher deux mille ama à l’extérieur de ce rectangle commun.

S’il y a, entre les coins des deux rectangles, plus de quatre mille ama, on n’inscrit pas l’ensemble dans un rectangle (comme nous l’avons vu au § 7), mais on compte deux mille ama dans chaque direction à partir de chaque coin.

Ce contenu a été publié dans Chapitre 30 - Zones d’habitation (te’houmin). Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.