12. Se promener ; se rendre au Kotel (le Mur occidental)

https://ph.yhb.org.il/fr/05-10-12/

On doit s’abstenir de faire, le 9 av, des promenades ou des randonnées, cela afin de ne pas détourner son esprit du deuil. On s’abstiendra aussi de converser entre amis, afin de ne pas en venir à des plaisanteries ou à de la frivolité (Choul’han ‘Aroukh 554, 21). Il est bon, en revanche, de se parler de la destruction du Temple et des souffrances d’Israël, ainsi que des voies du repentir, pour la collectivité et pour l’individu.

Même ceux qui ont coutume de se rendre au cimetière, après la lecture des Qinot[a], auront soin de ne pas s’y rendre en grand groupe, de crainte qu’on ne détourne son esprit du deuil (Rama 559, 10, Michna Beroura 41).

En revanche, il est évident qu’il n’y a pas lieu de s’abstenir d’aller au Kotel[b] de crainte d’y rencontrer des amis et de se réjouir. Nous tenons de notre père et maître[c] qu’il n’est pas de réparation plus grande, le 9 av, que de se rendre au Kotel, vestige du Temple après sa destruction, et de prier pour que le Temple soit reconstruit, bientôt et de nos jours. Le fait même que s’y rendent de nombreuses personnes renforce le pouvoir de la prière et augmente l’honneur rendu au Ciel. Notre père ajoute que, de même qu’il n’y aurait pas lieu d’interdire de reconstruire le Temple durant les neuf jours – en arguant du fait que cette construction est réjouissante –, de même n’y a-t-il pas lieu d’interdire de se rendre au Kotel durant les neuf jours, de crainte d’y rencontrer des amis. Simplement, quand on en rencontre, on s’abstient de leur dire chalom ; on peut en revanche leur serrer la main avec affection, et prier avec eux pour la reconstruction du Temple.


[a]. Elégies rédigées pour déplorer la destruction du Temple.

[b]. Le Mur « des lamentations » ou Mur occidental.

[c]. Le Rav Zalman Baroukh Melamed, directeur spirituel de la yéchiva de Béthel.

Ce contenu a été publié dans Chapitre 10 - Lois du 9 av (tich’a bé-av). Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.